Thank God for Mental Illness
« Ta voix. Tes yeux.
Tes mains. Tes lèvres.
Nos silences. Nos paroles.
La lumière qui s’en va.
La lumière qui revient.
Un seul sourire pour nous deux.
Par besoin de savoir, j’ai vu la nuit créer le jour sans que nous changions d’apparence.
Ô bien aimée de tous et bien aimée d’un seul, en silence ta bouche a promis d’être heureuse.
De loin en loin dit la haine,
de proche en proche dit l’amour.
Par la caresse, nous sortons de notre enfance.
Je vois de mieux en mieux la forme humaine, comme un dialogue d’amoureux.
Le cœur n’est qu’une seule bouche. Toutes les choses au hasard,
tous les mots dits sans y penser,
les sentiments à la dérive.
Les hommes tournent dans la ville.
Le regard,
la parole
et le fait que je t’aime.
Tout est en mouvement,
il suffit d’avancer pour vivre,
d’aller droit devant soi,
vers tout ce que l’on aime.
J’allais vers toi,
j’allais sans fin vers la lumière.
Si tu souris, c’est pour mieux m’envahir.
Les rayons de tes bras entrouvraient le brouillard. »
Paul Eluard.
Thank God for Mental Illness
forrestmankins:

So this happened last night. I promise I wasn’t scared. #alifealive
"Un caractère moral s’attache aux scènes de l’automne:
Ces feuilles qui tombent comme nos ans, ces fleurs qui se fanent comme nos heures, ces nuages qui fuient comme nos illusions, cette lumière qui s’affaiblit comme notre intelligence, ce soleil qui se refroidit comme nos amours, ces fleuves qui se glacent comme notre vie, ont des rapports secrets avec nos destinées."
Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe
winterfellis:

untitled by Fernando Farfán on Flickr.
lesfoudres:

(by moon hearted)
two.
thehonestmann:

Upper portion of two lovers, 1908.
Gustav Klimt (1862-1918).
Giclee print on canvas.
camillestaffe:

Camille Staffe